Mosaïque

Détente - amitié - rencontre entre nous - un peu de couleurs pour éclaircir le quotidien parfois un peu gris...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Raymond Devos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
epistophélès

avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 27
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Raymond Devos   Mar 14 Oct - 14:59

L'homme qui fait la valise

Dernièrement,
je prends le train.
J'entre dans un compartiment.
Je vais pour mettre ma valise dans le filet...
il y avait déjà quelqu'un !


Je lui dis :
- Qu'est-ce que vous faites là ?
Il me dit :
- J'attends !
Moi :
- Vous attendez quoi ?
Lui :
- Qu'on vienne me retirer !

Moi :
- Qui êtes-vous ?
Lui :
- Je suis une valise.
Moi :
- Une valise ? ... Qu'est-ce qui vous fait croire que vous êtes une valise ?
Lui :
- Vous ne voyez pas ? ... J'ai un côté cadre... (Il dessine dans l'espace une figure géométrique.)
Je n'arrive pas à me recycler.
Moi :

- Dites donc... Vous vous portez bien, vous ?
Lui :
- Bof... Je me porte comme une valise... J'ai des hauts et des bas !
Moi :
- Mais avant d'être une valise, vous étiez bien quelqu'un ?
Lui :
- Oui, j'étais un voyageur sans bagage.
Moi :
- Et alors ?
Lui :
- Et alors, le jour où j'en ai eu assez, j'ai fait la valise...
Moi :
- Quel jour ?
Lui :
- Le jour où ma femme a fait la malle
!
Moi :
- Vous avez de la famille ?
Lui :
- J'ai une soeur.
Moi :
- Je pourrais peut-être la prévenir qu'elle vienne vous chercher.
Lui :
- Pensez-vous. Elle n'est pas assez grande pour voyager toute seule. C'est une toute petite valise. Il faut toujours la tenir par la main.
Moi :
- Qu'est-ce que vous trimbalez ? ...
Lui :
- Que des effets personnel.
Moi :
- Mais enfin... mon vieux, réfléchissez... Vous ne pouvez pas être une valise.
Lui :
- Pourquoi ?
Moi :
- Parce que vous n'avez pas d'étiquette.
Lui :
- Quel ballot je fais...


Il est allé s'en acheter une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epistophélès

avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 27
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Toujours Raymond Devos   Mar 14 Oct - 15:21

Les choses qui disparaissent

Il y a des choses qui disparaissent et dont personne ne parle.
Exemple :
Les zouaves !
Nous avions des zouaves, jadis.
Des régiments entiers de zouaves !
Il n'y en a plus un !
Vous pouvez chercher.
Et où sont passés nos zouaves ,
On est en droit de se poser la question.
Qu'on nous dise la vérité !
Où sont passés nos zouaves ?
Ca m'intéresse parce que ma soeur
a été fiancée à un zouave...
Elle lui avait promis sa main.
Plus de nouvelles du zouave !
Alors, la main de ma soeur...

... où la mettre ?

(Au pianiste Smile
Ca n'intéresse pas les gens, hein !
Ca ne les intéresse pas !
Je dois dire que la main de ma soeur,
les gens s'en foutent comme de
leur première culotte !
Qui est-ce qui a dit ça ?
Les sans-culottes !
Bravo, monsieur !
Voilà encore une chose qui a disparu,
Les sans-culottes !
Et où sont passés nos sans-culottes ?
Qu'on nous dise la vérité !
Où sont passés nos sans-culottes ?
Parce qu'une culotte qui disparaît...
Bon !

Mais cent culottes !...
Qui disparaissent comme ça
dans la nature sans laisser de traces !
C'est douteux
.

(Au pianiste Smile
Ca n'intéresse pas les gens, hein ?
Vous savez pourquoi ça n'intéresse pas les gens ?
Parce que ce ne sont pas des événements.
Ce sont des anecdotes !
Première anecdote :
La main de ma soeur.
Deuxième anecdote :
Une culotte.
Troisième anecdote :
Un zouave.
Seulement, si vous prenez
la première...
que vous la glissiez dans
la deuxième
qui appartient
au troisième...
Vous obtenez un événement sur lequel
on n'a pas fini de jaser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epistophélès

avatar

Nombre de messages : 9465
Age : 27
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Raymond Devos   Mar 14 Oct - 15:35

Ma femme

Ma femme est d'une timidité !... Moi aussi... je suis timide ! ... Quand on s'est connus, ma femme et moi... on était tellement timides tous les deux... qu'on n'osait pas se regarder !
Maintenant, on ne peut plus se voir !
... Remarquez... je ne devrais pas dire du mal de ma femme... parce que... au fond, on s'aime beaucoup !
J'ai toujours peur qu'elle manque de quelque chose. Quelquefois, je lui dis :
- Tu n'as besoin de rien ?
Elle me dit :
- Non ! Non !
Je lui dis :
- Tu n'as pas besoin d'argent ?
Elle me dit :
- Non ! Non, j'en ai !
Eh bien, e lui dis, alors : passe-m'en un peu... parce que, moi, je n'en ai plus !

Nous n'avons pas les mêmes goûts ! Par exemple, moi, je dors la fenêtre ouverte ; elle dort la fenêtre fermée. Alors, la nuit, je me lève pour ouvrir la fenêtre ; elle se lève pour fermer la fenêtre ! Je me relève pour ouvrir la fenêtre ; elle se relève pour fermer la fenêtre. Alors... je me relève pour ouvrir la fenêtre. Elle comprend que je suis le plus fort...
Elle vient se blottir contre moi, elle ronronne, elle roucoule... Alors, je vais fermer la fenêtre pour que les voisins n'entendent pas !
Quelquefois, elle me dit :
- Je ne suis pas assez belle pour toi !
Je lui dis :
- Mais si ! Si tu étais plus belle, je me serais déjà lassé... Tandis que là... ! Je ne m'y suis pas encore habitué !
Ah ! il n'y a rien à faire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARCO

avatar

Nombre de messages : 5650
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: Raymond Devos   Mar 14 Oct - 19:20

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raymond Devos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raymond Devos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les inédits de Raymond Devos
» Raymond Devos
» Devos –Instrument à vent
» histoire du chien à Raymond DEVOS
» Raymond QUENEAU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mosaïque :: Bibliothèque :: HISTOIRE D'AMOUR DE ...-
Sauter vers: